• Vanessa Détente

les secrets de l'Ayurveda

L’Ayurveda est une médecine traditionnelle indienne datant d’il y a 5000 ans. Elle se base sur l’idée que l’état de bonne santé repose sur un équilibre parfait entre le corps, le mental et l’esprit. Ainsi, tout déséquilibre de l’un ou l’autre de ces systèmes engendre des symptômes voire des maladies. L’Ayurveda est une médecine holistique, c’est-à-dire qu’elle prend en compte la globalité de l’individu, de détoxifier l’organisme afin qu’il soit en meilleure santé.

Des solutions à travers le yoga, la respiration, la méditation ou encore des massages.

Le régime alimentaire est l’une des parties les plus importantes de cette médecine. On conseillera ou déconseillera certains aliments, recettes, modes de cuisson et on utilise également beaucoup d’infusions.

Selon l’Ayurvéda, nous sommes tous constitués de 5 éléments cosmiques (Ether, Air, Feu, Eau et Terre) qui forment 3 doshas : Vâta, Pitta et Kapha. Pour la plupart des cas on observe un dosha dominant. Les 3 doshas varient tout au long de notre vie selon notre environnement, nos activités, notre alimentation, les saisons, C’est l’équilibre de ces 3 doshas qui nous permet de jouir d’une bonne santé. Ce déséquilibre intérieur, le Vikrurti commence dans notre système digestif.

  • L’élément AIR est gazeux et a des qualités impalpables. Il est léger, clair, sec et se disperse.

  • Le FEU est le pouvoir du changement et de la transformation. Il a des qualités de chaleur, de sécheresse et présente un mouvement ascendant.

  • La TERRE est solide, avec les qualités de lourdeur, de dureté et n’indiquant qu’un léger mouvement vers le bas.

  • L’ETHER est si subtil qu’il est souvent oublié. Il est assimilé à l’étendue ou l’espace.

  • L’EAU est liquide, froide, sans forme spécifique et coule vers le bas.


  • Vata: c’est la peau fine, sèche, qui peut être sensible au froid. Ce type de peau sera plus susceptible par rapport à l’apparition des rides, et au vieillissement précoce, à la déshydratation, ou encore à l’eczéma.

  • Pitta: c’est la peau plutôt douce, et sensible. Elle est en général sujette à des rougeurs, et réagit facilement à la chaleur. Elle peut être également un terrain favorable à l’apparition de l’acné, l’herpès, et aux taches de rousseur.

  • Kapha: enfin, il y a cette peau qui est assez épaisse, froide, mais en même temps douce. Elle est surtout très sensible au froid, à l’humidité. Cette peau aura tendance à être grasse en ayant un grand taux de sécrétion sébacée. Cet état de fait en plus des pores dilatés, rend l’épiderme plus à même de voir apparaître l’ennemi n°1, à savoir les « points noirs » !

Pour contrebalancer l’élément feu de la saison d’été

1. Mettre l’accent sur les saveurs douces, amères et astringentes Ces saveurs sont refroidissantes pour apaiser le Pitta montant. En général les produits de saison sont équilibrants, mais il existe des exceptions, souvent des espèces importées ou bien trop acides en excès, qui vont à contresens.

2. Manger plutôt chaud, régulièrement et ajouter un soupçon de piquant Notre feu digestif est plus faible l’été ; la chaleur extérieure dissipe la chaleur interne, le métabolisme se ralentit et la faim se tarit. Des aliments cuits sont alors préférables car plus faciles à digérer, surtout le soir. La salade composée est à privilégier à midi. Eviter les jeûnes qui augmentent Pitta ; on pense donc à petit déjeuner, ne serait-ce que des fruits. La solution : booster son feu digestif en ajoutant un peu d’aliments piquants et en buvant une tisane stimulante avant de manger (camomille, chicorée, gentiane).

3. Utiliser de l’huile ! En été, l’huile est nécessaire pour raviver la flamme digestive. En assaisonnement ou en cuisson, on favorise l’huile d’olive, qui purge le foie et la vésicule biliaire, l’huile de coco, refroidissante et stimulante pour le métabolisme et l’huile de colza.

4. S’hydrater plaisir et santé Opter plutôt pour des plantes aromatiques rafraichissantes en infusion : menthe, camomille, lavande, écorce d’orange, chicorée ... On peut aussi les laisser infuser la nuit pour réaliser des eaux parfumées ou bien en faire des sirops.

5. Rechercher la fraicheur dans la nature, l’eau et les amitiés L’été c’est le moment de se rapprocher de l’eau pour équilibrer la chaleur qui sévit. Que ce soit dans un lac, une rivière, la mer, ou bien notre baignoire, l’eau apaise et régénère.